Les règles d’or

Julien m’a demandé d’écrire un texte pour le blog. Je me vois malheureusement sans souffle. (J’avais misère à trouver l’antonyme d’inspiré.) Par contre! Lorsqu’on n’a rien à dire, on peut toujours répéter! J’ai lu dernièrement un extrait du livre « Cool of the Wild : An Extremist Guide to Advendture Sports ». L’extrait dépeint certains règlements à respecter dans une expédition. L’auteur Howard Tomb utilise énormément l’humour dans ses livres, mais ce qu’il fait ressortir peut certainement se transformer en problématique sérieuse. Je vous en fais la traduction : Une bonne équipe d’expédition, c’est comme un mariage qui dure. Les membres cuisinent ensemble, affrontent les défis ensemble et finalement vont se coucher ensemble. Une mauvaise équipe d’expédition est au contraire, affreuse, embarrassante par le mémérage, sale, frustrant et mange beaucoup trop de macaroni trop cuit. Pratiquement toutes les mauvaises expéditions détiennent une chose en commun : un comportement d’expédition négative. Ceci est vrai même si les membres respectent les règlements tout comme; ne pas marcher sur la corde; ne pas mettre de kérosène dans la nourriture, pas de savon dans la rivière, ne pas garder des ratons laveurs dans la tente ou, garde ta maudite hache à l’extérieur de mon oeil! Malheureusement, il y a plusieurs règlements concernant le comportement en expédition qui restent inédits. Certains leaders présument que leur équipe détient un caractère similaire au leur. Mais, en jugeant les quelques campeurs que nous avons rencontrés, il est intéressant de les rappeler. En voici 10. Règlement #1 Sort du put!@# de lit! Présumons que ton équipe se lève tôt tous les matins pour aller chercher de l’eau et fend le bois pour alimenter le feu tandis que tu traines comme un comateux au lit. Pendant qu’ils s’assurent que l’équipement est fonctionnel, que les cordes sont rangées et préparent ton déjeuner, ils t’entendent ronfler du fin fond de ton sommeil. La nuit dernière tu étais leur ami, maintenant, il cherche une manière de te faire payer. Ils vont trouver une panoplie de façons de te faire souffrir. Tu les mérites. Si tu t’étais levé, personne n’aurait souffert. Règlement #2 Ne jamais être réjouissant avant le déjeuner. Certaines personnes, lorsque réveiller, agissent comme de joyeux petits lapins tout chaud et agréable. Il y en a d’autres qui eux se lèvent avec un comportement de carcajou atteint de la rage. Les messages incitatifs comme « réveille-toi mon beau grand soleil » ou « wow, quelle journée merveilleuse avec de merveilleuses personnes dans un endroit merveilleux », peuvent entrainer certaines injures de la part des carcajous. Ces injures vont à leur tour offenser les petits lapins. Ainsi, la journée commence avec des poils dans les airs et des petits lapins tristes. Le comportement à adopter tôt le matin. Sois silencieux. Règlement #3 Ne te plaint jamais. De rien. Jamais. Il fait -10c, la visibilité est de 20cm, le vent souffle des briques de grêlon dans ton visage, est-il nécessaire de le mentionner? Crois-tu que tes amis n’ont pas remarqué? Donne une suggestion. Dis une blague. Récite une prière. Mais, ne te plains pas! Oui, ton sac pèse 87lbs, et oui tes bretelles cheaps sont en train de couper toute ta circulation sanguine. Est-ce qu’on t’a promis un sherpa personnel? Est-ce que quelqu’un t’a escroqué de l’équipe avec la mule? Si tu ne peux pas trainer ton poids, achète une maison mobile. Règlement #4 Apprend à cuisiner au moins une chose correctement. Il y a un vieux truc en expédition qui n’est plus très drôle. Au premier repas, le cuisinier crée un mets qui ressemble étrangement à des chaussettes brulées à la sauce toxique. Le cuisinier espère par ses compétences culinaires d’être dégager du travail de cuisine. Ceci est une manière très enfantine de régler le problème, et ce, depuis que les premiers hommes ont lancé des lézards sur le feu. Les petits trucs de ce genre ne font pas partie de l’esprit d’équipe saine. Si tu n’aimes pas cuisiner, offre de laver la vaisselle et prépare minimalement la seule chose que tu es capable de cuisiner. Même si c’est juste du thé. N’oublie pas que les cuisiniers talentueux peuvent parfois être invités dans de grandes expéditions au Népal, toutes dépenses incluses. Règlement #5 Soit que tu laves tes cheveux avec du shampoing ou tu gardes ta tuque. Après une semaine et plus d’expédition sans t’avoir lavé la tête, les cheveux créent de terribles touffes et des mottons. Ceci peut donner l’impression que l’humain sous cette crinière est un échappé d’une institution mentale. Une apparence de ce genre peut certainement nuire à la confiance d’une équipe par rapport à ton jugement. Si tu n’as pas de shampoing, mets une tuque. Sans exception. Toujours. Règlement #6 Ne demande pas si quelqu’un a vu tes choses. Les aventuriers expérimentés ont des systèmes pour organiser leurs équipements. Il les laisse rarement trainer autour du campement ou sur les sentiers. Une des choses les plus ridicules à demander à son équipe est de savoir s’ils ont vu tes pôles de tente que tu as toi-même ranger dans ton sac, il y a plus de 30 km. Même si tu reviens vivant du voyage, tu ne seras pas invité sur le prochain. Si jamais tu laisses tes poteaux de tente à plus de 30 km de distance, ne demande pas si quelqu’un les a vus. Annonce tout simplement avec un sourire, que tu es sur le point de faire une sortie de nuit de 60 km pour aller chercher tes poteaux et que tu es désolé. Ce n’est pas professionnel de perdre sa cuillère ou sa brosse à dents. Si jamais ça t’arrive, ne le dis à personne. Règlement #7 Ne demande jamais où tu es. Si jamais tu veux savoir ton emplacement, regarde sur une carte. Essaye de voir par toi-même. Si tu ne sais toujours pas, essaye d’identifier les reliefs autour de toi et de les rallier à ceux que tu vois sur la carte. Si A) tu crois qu’il y a eu une erreur; et B) tu as de l’expérience en orientation et dans la lecture des cartes; et C) tu vois que le guide est sur de la drogue ou il est néophyte, manifestes toi! Sinon, suit le groupe comme un mouton. Règlement #8 Ne jamais calculer le poids que tu transportes. Quand le voyage sera terminé, préfères-tu qu’on se souvienne de toi étant la mule ou la mauviette? Rappelle-toi toujours que deux kilos de plus dans ton sac ne te feront pas plus mal que le poids que tu traines déjà. Dans toute expédition avec des débutants, il y a toujours quelqu’un qui va argumenter sur le poids qu’il tient. Quand l’argument débute, prends le poids toi-même. Et ensuite, regarde le paresseux avec un air de découragement. C’est la manière la plus mature de répondre à un comportement enfantin. Sur cette journée, lorsque vous prenez une pause sur le sentier, mettez 20 livres de gravier dans son sac. Règlement #9 N’attrape jamais de coup de soleil. Les coups de soleil ne sont pas seulement douloureux et affreux, ils sont aussi signe d’inexpérience. Il en a beaucoup de « tofs » qui attendent trop longtemps avant de mettre leur crème solaire. Quand tu es brûlé en expédition, tu ne t’en sors pas. Tes brûlures brûleront, ta peau pèlera et tes lèvres fissureront. Tu comprends l’image? Mets du zinc. Tu peux voir exactement où tu en as mis, en quelles quantité et être assuré d’être protégé à 100%. Tu vas en avoir dans la bouche, dans les cheveux, sur la peau, sur tes lunettes, mais c’est correct. Contrairement au soleil, le zinc, ce n’est pas toxique. Règlement #10 Ne meurt pas Imaginons que tu réussis à atteindre le sommet du K2 en solo, en fumant sans arrêt des cigares, tout en transportant la collection littéraire complète de Hemingway. Virile, non? Maintenant, imaginons que tu prends un détour vertical dans une crevasse et que tu es perdu à jamais. Serais-tu considéré comme un héros? Et si oui, est-ce que ça changerait quelque chose? Personne ne pourra passer ses mains à travers ton nouveau poil de torse. La pire chose à avoir sur ton curriculum d’expédition est une liste des endroits potentiels où l’on pourrait trouver ton corps. Si tu meurs, ton équipe n’a plus de plaisir.

Tous les comportements d’expédition gravitent autour d’un principe : pense à ton équipe, cette merveilleuse voiture de course, en premier. Tu n’es qu’un piston sur la voiture. Si tu as quelque chose à prouver, oublie l’idée d’aller en expédition. Ton équipe ne sera composée que de toi.

Merci Howard, Nuka

Cool-of-the-wild.jpg


Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Clean
  • YouTube Clean
  • Twitter Clean
  • Instagram Clean